Revistes Catalanes amb Accés Obert (RACO)

Pouvoirs, territoires et stratégie de contrôle : les desplazamientos forzados intra-urbanos à Soacha, Hauts de Cazucá (Colombie)

Tiphaine Duriez

Resum


La Colombie est plus généralement connue pour être “violente” que pour être traversée par une guerre interne. Tristement renommée pour le narcotrafic de cocaïne qui s’est développé au sein de son territoire au cours des années 1980, il n’en demeure pas moins que ce pays a éprouvé des affrontements armés de manière quasi ininterrompue depuis près de soixante-dix ans. Dans les faits, le conflit armé interne colombien est complexe à appréhender, car il présente plusieurs échelles dans le déroulement des combats. Ainsi, au fil du temps, il a adopté un caractère protéiforme et ses conséquences sur le social se sont démultipliées. Cependant, l’une des plus visibles demeure les déplacements forcés interne de population provoqué dans son sillage et qui, depuis une dizaine d’année, s’observe aussi dans les grandes agglomérations urbaines du pays. Cet article se propose de revenir sur cette modalité migratoire en s’appuyant sur des données ethnographiques afin de souligner les multiples contraintes qui l’impulsent. S’inscrivant dans des logiques de contrôle, l’identification de ces dernières comme porte à controverse. Aussi, si certains estiment que ces mouvements sont le fruit de “violences urbaines”, d’autres estiment qu’elles témoignent d’une urbanisation des dynamiques du conflit armé interne.

Mots clés: territoire, déplacements forcés de population, violences urbaines, urbanisation de la guerre, pouvoirs, stratégie de contrôle.
Abstract

Colombia is more known as a “violent” country than as a land crossed by an internal armed conflict. Sadly famous for the drug traffic that his territory experienced since the eighties, this nation endured continuous armed clashes since almost seventy years. In consequence, and because of the various scales he progressively took, the current Colombian internal armed conflict is complex to understand: over time, he turned into a multiform battle with plural consequences on the social life aspect. However, one of the most visible effects of its advent remains in the internal forced migrations of population it caused. Thus, researchers and Nongovernmental organizations point out the urban manifestations that this movement tends to take in the Colombian largest cities. The aim of this article is to describe and analyse the urban modalities of this type of forced migration by drawing on ethnographic data and in order to emphasize the plural coercions that cause them. Indeed, identifying these constraints reveals itself controversial because deriving from many logics of control. Thence, if some consider that such movements are the result of “urban violence”, others argue that they mark the inscription of the internal armed conflict into the cities.

Keywords: territory, forced displacement of population, urban violence, urban inscription of the internal armed conflict, powers, control strategies.

Text complet: PDF