Revistes Catalanes amb Accés Obert (RACO)

Fragments de la ville infinie

Catherine François

Resum


Le premier livre de Catherine François fut écrit à partir de ses parcours dans les rues de Madrid, quelques années après s´être établie dans cette ville, au milieu des années soixante-dix. Il s´inscrit, en quelque sorte, à la suite des promenades urbaines de Baudelaire ou de Rilke, combinées avec la densité onirique du jeune Artaud. Joignant les impressions du trajet quotidien aux fragments de rêves dans lesquels la ville réapparaît de façon obsessive, l´auteur provoque l´émergence de l´inconscient de la ville: sa géométrie proliférante, “de tout temps contaminée par l´absence”. Dans le discours en parallèle de la pensée et de la marche dans la ville, la vision de l´espace intérieur se superpose à l´image de l´espace réel, mettant en question son apparence. La “ville déserte” qui se révèle comme substrat de celle habitée par la foule anonyme trouve sa contrepartie dans le “corps volé”, envahi par les fantômes de l´espace extérieur, porteur de traits qui ne lui sont jamais propres. L´intime relation entre l´espace urbain et l´esprit sera de nouveau le sujet d´un autre livre de Catherine François: L´arbre absent.

Text complet: PDF