Revistes Catalanes amb Accés Obert (RACO)

La théorie de la transposition didactique : un outil conceptuel pour décrire les savoirs grammaticaux élaborés en classe par les élèves

Isabelle Gauvin, Marie-Claude Boivin

Abstract


Nos travaux visent à décrire les connaissances grammaticales élaborées par des élèves au cours de l’enseignement/apprentissage de l’accord du verbe. Cette description est réalisée grâce à l’analyse des interactions didactiques, c’est-à-dire les interactions qu’entretiennent les trois pôles du triangle didactique (élève, enseignant et savoir) dans la construction des objets enseignés. La théorie de la transposition didactique de Chevallard (1985/1991) constitue la pierre angulaire de nos travaux. Les concepts de transposition didactique externe (savoir à enseigner) et interne (savoir effectivement enseigné) agissent à titre d’analyseur des interactions didactiques ; le doublet chronogenèse / topogenèse est l’outil conceptuel que nous convoquons pour dépeindre le passage des savoirs à enseigner aux savoirs effectivement enseignés et appris. Cet article mettra l’accent sur les aspects conceptuels et méthodologiques associés à l’étude des interactions didactiques en classe; des résultats seront présentés dans le seul but d’illustrer notre démarche de recherche qui s’inscrit dans le cadre de la théorie de la transposition didactique.

Full Text: PDF (Français)

Bellaterra Journal of Teaching & Learning Language & Literature (BJTLLL)

ISSN 2013-6196
Legal Deposit Number (Spain) B. 23873-2013
Except where otherwise noted, content on this site is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 Unported License.