Revistes Catalanes amb Accés Obert (RACO)

Le plan d'action Flore vasculaire du Parc National des Pyrénées : Strat6gie, méthodes et premiers résultats. The Pyrenees National Park plan of action for the vascular plants: strategy, methods and first results

Alain Valadon

Resum


Dans le cadre de l’élaboration du programme d’aménagement du Parc National des Pyrénées pour la période 1998-2002, le plan d’action Flore vasculaire a été défini comme une priorité n° 1 des travaux à mener pour améliorer le rôle de l’Espace Parc dans la conservation de la biodiversité. L’objectif général de ce plan est d’augmenter la connaissance scientifique du Parc sur son patrimoine floristique rare ou menacé, connaissance de base indispensable à la mise en oeuvre de plans d’actions de suivis et de conservation.
Cet objectif s’applique à la fois à la zone centrale (45 707 ha.) et à la zone périphérique (206 352 ha.) du Parc et porte sur une cinquantaine d’espèces, endémiques, rares ou menacées, prioritaires ou à surveiller du Livre Rouge de la flore menacée de France, protégées au niveau national et/ou relevant de textes européens.
Sa mise en oeuvre, en partenariat avec diverses équipes française et espagnoles, comporte 4 volets :
–Etude de la distribution spatiale de chaque taxon, par analyse de la validité des données bibliographiques disponibles et recherche systématique de nouvelles stations ;
–Caractérisation des biotopes identifiés et synthèse de l’ensemble des données connues afin de mieux cerner l’autécologie des taxons étudiés sur l’Espace Parc ;
–Mise au point de méthodes et critères de dénombrement des populations repérées en vue de la définition d’un état initial quantifié précis et de suivis démographiques dans le temps ;
–Identification des menaces actuelles et potentielles affectant les populations décrites, synthèse et propositions de gestion conservatoire par taxon incluant la sensibilisation des acteurs locaux concernés.
Le Parc dispose à ce jour d’une base de données géoréférencée de 1600 fiches d’inventaires avec localisation sur carte au 1/25 000ème. 19 taxons font désormais l’objet de suivis démographiques à long terme après une phase de mise au points de
protocoles spécifiques. Des travaux complémentaires visant à caractériser l’écologie, la biologie, la démographie, la variabilité phénotypique et la diversité génétique sont également lancés afin d’élaborer les premiers plans de gestion conservatoire reposant sur des connaissances solides.

Text complet: PDF