Revistes Catalanes amb Accés Obert (RACO)

Caractérisation écologique et étude préliminaire d'une population d'Aster des Pyrénées (Asterpyrenaeus DC.) en vallée d'Ossau (Pyrénées, France). Ecological characterisation and preliminary population study Aster pyrenaeus DC. in the Ossau valley

Gérard Largier, Luis Villar Pérez, Alain Valadon

Resum


En vallée d’Ossau (France), une importante population d’Aster pyrenaeus, espèce rare et menacée des Pyrénées françaises et des Monts Cantabriques, a été récemment découverte. La découverte de cette population de plusieurs hectares s’étageant entre 600 et 1000 mètres d’altitude, a permis de compléter la connaissance de l’écologie de cette espèce et de mener une étude préliminaire de la biologie de sa reproduction et de la structure de la population.
Nous présentons la caractérisation écologique de cette station à l’aide d’un profil phytotopographique et de relevés phytosociologiques. Les communautés concernées sont des pâturages mésophiles denses appartenant à l’ordre des Brometalia erecti, soumis à différents facteurs qui perturbent périodiquement les populations (chutes de pierres, érosion du sol, feu pastoral) et qui influent sur sa structure.
La biologie de la reproduction de l’Aster des Pyrénées a été étudiée. Les observations faites sur les capitules confirment le caractère gynomonoïque de l’espèce et l’existence d’une dichogamie, décalage chronologique de maturité entre le pollen et le stigmate d’une même fleur. Les expérimentations de terrain montrent que l’intervention d’insectes pollinisateurs est indispensable à la fécondation. Quatre espèces différentes ont été observées, dont un hyménoptère et trois diptères. La fréquence des visites par les insectes et le taux de fructification ont été mesurés.
La population est divisée en deux sous-populations situées l’une en partie haute du versant, l’autre en partie basse. L’étude montre que la sous-population de la partie haute présente un nombre supérieur de tiges avec un pourcentage de tiges florifères plus élevé. L’hypothèse sur le fonctionnement de cette population avec notamment la possibilité d’une sous-population source, sera examinée dans le cadre du plan de restauration de cette espèce actuellement à l’étude (CAMBECÈDES & LARGIER 2002).

Text complet: PDF